Hétérotopos

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Konnakol : une introduction.

Nous com­men­ce­rons tout d’abord par occu­per nos mains, avec un Tal.

Pour résu­mer de manière sim­pliste, nous dirons que le Tal est le cycle ryth­mi­que dans lequel sont réa­li­sées les phra­ses musi­ca­les. Il existe, en théo­rie, une cen­taine de Tal-s, plus ou moins longs. Cepen­dant, les musi­ciens n’en uti­li­sent en pra­ti­que qu’une quin­zaine ; et parmi tous, se dis­tin­gue le Tin­tal, le Tal à seize temps, appelé le « roi des Tal-s » car il con­tient tous les autres.

Tous les exer­ci­ces pré­sen­tés ici seront exé­cu­tés sur un Tal de 8 temps. Et pour maté­ria­li­ser ce Tal, nous uti­li­se­rons le mou­ve­ment sui­vant :


Ce cycle de 8 temps sera répété autant de fois que néces­saire, de façon à ce que la phrase scan­dée se ter­mine tou­jours sur le pre­mier temps qui suit le hui­tième temps du der­nier Tal. Ce temps par­ti­cu­lier, appelé Sum est l’objec­tif : c’est celui sur lequel, dans l’impro­vi­sa­tion indienne, le soliste et l’accom­pa­gna­teur doi­vent se retrou­ver. Vous pou­vez donc com­men­cer à vous entrai­ner à taper dans vos mains, de façon à ren­dre la série de ges­tes entiè­re­ment natu­relle.

Pas­sons main­te­nant aux dif­fé­ren­tes syl­la­bes.

Les séries de syl­la­bes sont fixes, et sont affec­tées aux nom­bres de temps qu’elles repré­sen­tent. Ainsi :

motif8-00b02.jpg

Si nous pre­nons main­te­nant les 8 temps de notre Tal et que nous divi­sons cha­que temps en qua­tre, nous obte­nons 8 x 4 = 32 sub­di­vi­sions. Nous pou­vons donc pla­cer huit fois la série de qua­tre syl­la­bes Ta Ka Di Mi sur un Tal, comme voici :


Jusqu’ici, tout va bien. Essayons-nous main­te­nant à des motifs plus com­plexes. Pre­nons par exem­ple les 32 sub­di­vi­sions de notre Tal et répar­tis­sons les comme suit : motif1-b452f.jpg
Pour 3, nous pre­nons Ta Ki Ta. Pour 4, Ta Ka Di Mi. Pour 5, Ta Di Ghe Na Dom. Et pour 2, petite sub­ti­lité, pre­nons Ta, et fai­sons le durer deux fois plus long­temps (Ta-A). Voilà ce que nous obte­nons :


Bien évi­dem­ment, vous pou­vez fabri­quer les séquen­ces que vous dési­rez. Cer­tai­nes seront pro­ba­ble­ment moins « effi­ca­ces » que d’autres, mais l’entrai­ne­ment est à lui seul inté­res­sant.

Main­te­nant, pas­sons à des motifs sur deux Tal-s, soit 64 sub­di­vi­sions. Ainsi par exem­ple : motif2-0be50.jpg

Pour le pre­mier 4, Ta Ka Di Mi. Pour le second, Ta Ka Ju Na. Pour 5, Ta Di Ghe Na Dom. Pour 3, Ta Ki Ta. Et pour 2, comme dans l’exer­cice pré­cé­dent, un Ta-A long. Voilà alors ce que nous obte­nons :


A nou­veau, vous pou­vez vous entrai­ner en fabri­quant vous mêmes vos pro­pres décom­po­si­tions. Pas­sons main­te­nant à un exer­cice plus déli­cat.

Dans cet exer­cice, nous allons d’abord choi­sir une phrase, puis faire varier la durée de cha­que syl­la­bes, de 4 à 1 sub­di­vi­sions. Par exem­ple, si nous pre­nons la phrase Ta Ki Ta, nous allons effec­tuer la séquence sui­vante : motif3-4fb1a.jpg Nous avons donc 3x4+3x3+3x2+2x3x1 = 33 sub­di­vi­sions, deux fois de suite, soit 66 sub­di­vi­sions, puis 3x4+3x3+3x2+3x1 = 30 sub­di­vi­sions, soit 96 sub­di­vi­sions en tout, c’est à dire 3 Tal-s de 8 temps (=32 sub­di­vi­sions).

Ce qui donne ceci :


Il est inté­res­sant de remar­quer que quel­que soit la lon­gueur choi­sie pour la phrase, et cette remar­que jus­ti­fie à elle seule le fait que cet arti­cle se trouve dans la rubri­que “Mathé­ma­ti­ques”, le nom­bre de sub­di­vi­sions est un mul­ti­ple de 32. En effet, si nous appe­lons N le nom­bre de syl­la­bes de la phrase choi­sie, nous avons le schéma sui­vant : Nx4+Nx3+Nx2+2xNx1= N x ( 4+3+2+2 ) = 11 x N deux fois de suite, soit 22 x N, puis Nx4+Nx3+Nx2+Nx1 = 10 x N, soit 32 x N en tout, qui est bien un mul­ti­ple de 32, et ce pour tout N choisi.

De même, si nous choi­sis­sons la phrase en 5 (Ta Di Ghe Na Dom), nous obte­nons 5 Tal-s de 8 temps. Ainsi :


Les exer­ci­ces évo­qués dans cette intro­duc­tion ont jusqu’ici la par­ti­cu­la­rité d’être cycli­ques, c’est à dire qu’arri­vés au Sum, rien ne vous inter­dit de les repren­dre en bou­cle. Cepen­dant, il est impos­si­ble de ter­mi­ner cette intro­duc­tion au Kon­na­kol sans évo­quer les phra­ses qui ser­vent aux musi­ciens indiens à ter­mi­ner les cycles : ce sont les Ti-Haï-s.

Pour sim­pli­fier, un Ti-Haï est une for­mule ryth­mi­que, sou­vent répé­tée trois fois, et qui démarre à l’endroit pré­cis du Tal lui per­met­tant de se ter­mi­ner sur le Sum.

Inté­res­sons-nous à un Ti-Haï par­ti­cu­lier. En voici la for­mule, en posant N le nom­bre se syl­la­bes de la phrase choi­sie : Nx2+Nx1+Nx2+2xNx1+Nx2+3xNx1, for­mule que nous pour­rons mémo­ri­ser par 1 lent / 1 rapide / 1 lent / 2 rapi­des / 1 lent / 3 rapi­des. Nous remar­quons immé­dia­te­ment que cette séquence donne 12 x N sub­di­vi­sions, nom­bre qui n’a aucune rai­son par­ti­cu­lière d’être un mul­ti­ple de 32, à priori.

Pour ce faire essayons avec N=3. D’après le décompte pré­cé­dent, ce choix crée 3x12=36 sub­di­vi­sions. Or un Tal n’en a que 32, ce qui fait 4 sub­di­vi­sions, soit un temps de trop, ce qui signi­fie que nous devrons démar­rer sur le hui­tième temps du Tal, comme vous pou­vez le cons­ta­ter ici :


De même, si nous choi­sis­sons N=5, nous avons 12x5=60 sub­di­vi­sions. Le reste dans la divi­sion de 60 par 32 est 28, soit 7 temps, ce qui signi­fie que nous devrons démar­rer sur le deuxième temps du Tal :


Vous pou­vez vous amu­ser à trou­ver le temps de départ de ce Ti-Haï pour N=7 ou N=9, et en déduire une for­mule géné­rale qui vous don­nera ce temps à coup sur.

Si vous sou­hai­tez appro­fon­dir vos con­nais­san­ces sur le sujet, vous pou­vez vous pro­cu­rer le DVD réa­lisé par John MacLaugh­lin et S. Ganesh Vinaya­kram dont voici un extrait, une séance de Kon­na­kol par les enfants d’une école de musi­que :


Evrim Evci

Auteur: Evrim Evci

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

You Speak My Language

You Speak My Language - John Scofield & Pat Metheny [1994]

Tiré du magnifique album I Can See Your House From Here sorti chez Blue Note en 1994, You Speak My...

Lire la suite

A Weaver of Dreams

A Weaver Of Dreams - Don Grolnick [1990]

C’est le titre du magnifique album de feu Don Grolnick, c’est le titre de ce standard assez peu...

Lire la suite